LAETITIA SCHLESSER-GAMELIN

 
 

La vie, advenue

Cela échappe aux mots. Car la matière, parfois, est ineffable. Car son pouvoir excède la seule langue. Henri Michaux le savait, lui qui encra sa feuille de formes indéfinies, et indéfinissables, comme pour combattre l’inanité du verbe et du verbiage. Exprimer l’indicible, en somme. Ce que Laetitia Schlesser-Gamelin, dans le creux de la langue, sur la surface de la toile, parvient à faire avec science, et patience, certaine que la perception visuelle peut suppléer le rotor de la syntaxe.

Que de nombreuses toiles travaillent la forme circulaire – celle de l’œil –, cela n’est sans doute pas un hasard. Hommage, donc, à la faculté de voir, au plaisir rétinien, à ce globe qui, à l’image du monde, accueille des îles colorées, des continents noirs, des déserts syncopés. Cet œil, cette sphère au pouvoir magnétique qui, chez Claude-Nicolas Ledoux ou Odilon Redon, est l’origine du monde, l’orbe du mystère. Or, pour déchiffrer une toile de Laetitia Schlesser-Gamelin, il convient précisément d’affronter un mystère, une énigme prométhéenne – comme Œdipe devant le Sphinx ou Narcisse devant son image.

Cela échappe aux mots. Il faut, pour comprendre ces cercles diaprés, ces chutes opalescentes, renoncer au naturalisme de la langue, à sa capacité de re-présentation. Comme devant ces tests de Rorschach, il faut déjouer le signe et accéder à l’imagination, atteindre ce sens ondoyant qui, par ricochet, s’effleure, affleure. Que voit-on, derrière ces gouttes agglomérées, ces virgules acryliques ? Quel univers des formes nous ouvre ces explorations que l’on croirait microscopiques, comme si notre œil, encore lui, scrutait cellules et amibes ?

Laetitia Schlesser-Gamelin n’ignore pas le pouvoir de sidération de la matière. Elle sait que la matière figée, loin d’être une nature morte, est une vie qui perdure. Still life, dit l’anglais. Du reste, n’entrevoit-on pas, devant ces couleurs étrangement inertes, devant ces larmes qui ne coulent pas, ces éclatements qui ne tonnent pas, ces effusions qui ne grondent pas, qu’ici pulse encore la sève ? Rien n’est éteint. Juste en suspens. Le sens est emprisonné dans une résine pigmentée, devenue lave picturale. La toile ressemble à une construction volcanique où la vie aurait sédimenté – intense, abstraite, éclose. Une vie advenue.

Cela échappe aux mots. Il s’agit d’observer attentivement l’œuvre pour mesurer combien – et l’on songe à Théo van Doesburg ou Bernard Frize – elle est orchestrée savamment. Tout est affaire de point et de contrepoint, de silence et d’altération. La touche est musicale, évidemment. Cette célébration de la matérialité et cette eurythmie de la forme évoquent Paul Klee et Niele Toroni, un Rotorelief de Marcel Duchamp ou un Environnement spatial de Lucio Fontana. Partitions colorées que ces œuvres de Laetitia Schlesser-Gamelin où le sens, mieux, les sens paraissent avoir cristallisé. Ainsi la fascination optique qu’elles exercent, à l’image de ces kaléidoscopes de notre enfance qui, capables de combinaisons et d’harmonies insoupçonnées, polarisaient nos rêves devenus aujourd’hui adultes.


Colin Lemoine

Journaliste et historien de l’art

 
Catalogue FIMAhttp://web.me.com/unknown-account/Stock/2011_4-pager__.html
http://web.me.com/unknown-account/Pages_hors_ligne/Espace_Beaurepaire_2011__.html

Schlesser Gamelin So 101

All rights reserved. Reproduction strictly forbidden without written consent of the artist

Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation de l’artiste


Vernissage de l’exposition «Equilibres»http://web.me.com/unknown-account/Stock/2011_4-pager__.html

Red Dot Art Fair - Stand So101 / D130 - 5 au 9 décembre 2012

Wynwood Art District - 3011 NE 1st Avenue at NE 31st Street, Miami, FL 33137

Miami Art Week

Décembre 2012

en solo project représenté par So101 Gallery

Exposition à Tokyo

06 - 30 Juin 2013

AAF Bruxelles

du 6 au 10 février 2014

Laetitia Schlesser-Gamelin

Liste des oeuvres exposées: cliquez ici

Stand D3

So101 Gallery

Tours & Taxis - Bruxelles - Belgique

Médiathèque Gustave Eiffel

12 septembre / 4 octobre 2014

Laetitia Schlesser-Gamelin

Vernissage le 18 septembre à 18h30

111, rue Jean-Jaurès

92300 Levallois - France

AAF Bruxelles

du 5 au 9 février 2015

Laetitia Schlesser-Gamelin

Stand D8

So101 Gallery

Tours & Taxis - Bruxelles - Belgique

AAF London Battersea

du 11 au 15 mars 2015

Laetitia Schlesser-Gamelin

Stand B8

Battersea Evolution - Battersea Park

SW11 4NJ London - UK

AAF Amsterdam

du 29 octobre

au 1er novembre 2015

Laetitia Schlesser-Gamelin

Wanrooij Gallery

Kromhouthal - Amsterdam - Pays-Bas

AAF Hamburg

du 19 au 22 novembre 2015

Laetitia Schlesser-Gamelin

Wanrooij Gallery

Hamburg Messe - Allemagne

AAF Bruxelles

du 26 au 29 février 2016

Laetitia Schlesser-Gamelin

Stand B6

So101 Gallery

Tours & Taxis - Bruxelles - Belgique

DE L'INDICIBLE AU VISIBLE

LAETITIA SCHLESSER-GAMELIN

VERNISSAGE LE MARDI 3 MAI DE 19H À 22H
EXPOSITION DU 4 MAI AU 4 JUIN 2016


GALERIE MONDAPART

80 rue du Château
92100 Boulogne-Billancourt
Tél : 09 52 77 76 41

AAF London Battersea

Spring Edition  2016

Laetitia Schlesser-Gamelin

Stand B6

Battersea Evolution - Battersea Park

SW11 4NJ London - UK

AAF Bruxelles

du 17 au 20 février 2017

Laetitia Schlesser-Gamelin

Stand B16

Galerie MONDAPART

Tours & Taxis - Bruxelles - Belgique